Est-ce que Gluten-Free vous a manqué? Voici ce qu'il faut faire ensuite

Est-ce que Gluten-Free vous a manqué? Voici ce qu'il faut faire ensuite

Je viens de poster un blog sur Medium avec mon ami et collègue, le Dr Steven Tan. La dernière fois que nous avons co-écrit un article était en 2015 intitulé Sous-groupe basé sur la médecine traditionnelle chinoise des patients atteints du syndrome du côlon irritable. Cette fois-ci, notre article commun est lié à la nourriture, plus spécifiquement à la façon de concevoir un régime personnalisé qui vous convient et qui vous permettra d'identifier clairement les aliments auxquels vous pourriez être sensible. Nous commençons avec le long gluten diabolisé, une protéine qui est contenue non seulement dans le blé, mais qui a été ajouté sous la forme de gluten vital à tout de ketchup, pain, gâteaux et même des produits cosmétiques. Beaucoup de gens qui ont diagnostiqué une sensibilité au gluten non-cœliaque (NCGS), jurent qu'ils ressentent mieux 100% en évitant le gluten et qu'un éventail de symptômes incluant un mauvais sommeil, des ballonnements, de la fatigue, un manque d'énergie ont soudainement disparu. . Étonnamment, ce groupe NCGS est si motivé à éviter le gluten à tout prix, qu'il a engendré une industrie de plusieurs milliards de dollars de produits sans gluten. Maintenant, une nouvelle étude scientifique menée par des chercheurs en Norvège remet en question le concept de NCGS. Cinquante-neuf participants ont été assignés au hasard à des groupes placés sur des régimes contenant du gluten, le fructane de sucre ou le placebo et le régime a été tourné tous les jours 7, de sorte que chaque sujets ont reçu tous les régimes 3. À la surprise générale, les symptômes digestifs, tels que les ballonnements et les malaises abdominaux, n'ont pas différé entre les groupes placebo et gluten! Est-ce le début de la fin de l'épidémie de NCGS?

Comment choisissez-vous un régime optimal pour vous et qui ne contient pas d'aliments qui ne vous conviennent pas vraiment?

Leçon # 1: Ne restreignez pas inutilement votre alimentation si vous êtes en bonne santé et avez des symptômes digestifs mineurs. Mangez le régime à base de plantes universellement accepté qui fournit beaucoup de fibres, est riche en fruits et légumes, et est faible en graisses animales, viande rouge et sucre. Vos microbes intestinaux vont prospérer et vous vous protégez contre toutes sortes de maladies chroniques. J'appelle cela le régime par défaut.

Leçon # 2: Si vous êtes obèse, essayez une période limitée d'un régime cétogène (en évitant tous les glucides), et lorsque vous avez atteint votre poids cible, revenez sur le régime par défaut.

Leçon # 3: Si vous avez des symptômes de SCI qui, selon vous, sont déclenchés par la nourriture, comme les ballonnements ou l'indigestion, suivez un régime d'élimination, comme expliqué dans notre blog. Une fois que vous trouvez l'aliment incriminé, éloignez-vous de celui-ci ou réduisez sa consommation, mais sinon restez sur le régime par défaut.

Vous pouvez utiliser l'application Selectivor pour vous aider à suivre les aliments que vous tolérez et ce que vous ne tolérez pas, et partager cette information avec vos amis et votre famille. À l'avenir, vous serez en mesure d'identifier les régimes adaptés à votre microbiome intestinal et à votre composition génétique, en utilisant un tel programme offert par Viome.com, Ubiome et le deuxième jour.

La méditation occidentale - Est-ce une technique de réduction du stress?

La méditation occidentale - Est-ce une technique de réduction du stress?

Si vous avez déjà observé des méditants de longue date dans un monastère bouddhiste, ou si vous avez suivi une formation de méditation rigoureuse, vous savez que la méditation est une affaire sérieuse depuis des milliers d'années. Les méditants dédiés s'efforcent de faire preuve de compassion, d'équanimité et d'illumination, et ne poursuivent pas leur pratique dans le simple but de réduire le stress et d'améliorer leur bien-être. Une pratique de méditation de longue date a été associée à des changements structurels et fonctionnels dans le cerveau. Cet article récent attire l'attention sur le fait que la version occidentale d'une pratique ancienne, dépourvue de toute dimension spirituelle, et promue comme une solution rapide pour de nombreuses maladies chroniques, ne peut être qu'une technique de réduction du stress.

Newsweek: 'Mindfulness' est un mot dénué de sens avec la science Shoddy derrière elle

Trouver votre régime alimentaire optimal dans un monde d'hypersensibilités alimentaires

Trouver votre régime alimentaire optimal dans un monde d'hypersensibilités alimentaires

The many iterations of food sensitivities in the “national eating disorder” community never cease to amaze me! While the topic of non celiac gluten sensitivity (NCGS) has occupied the headlines for several years now, and has resulted in millions of people demonizing gluten containing food, the latest étude from Norwegian investigators is challenging the myth that a myriad of digestive, mental and non specific symptoms are due to the consumption of grains and food products containing even traces of gluten. Admittedly, the findings were observed in a small study (which needs to be replicated), and future research may identify a biological mechanism explaining why some people have an intolerance for gluten.

However, considering that there is now a multibillion dollar industry of gluten free foods (a great benefit for people suffering from celiac disease!), and considering that even some respected scientists are considering gluten sensitivity a real phenomenon and write review articles about it), it may be nearly impossible to return to an anxiety free attitude towards food, and to a rational view of the benefits of fiber rich grains in bread and cereals. But will we now see a new wave of social media frenzy and diet books demonizing fructans, the molecule identified in the Norwegian study as the culprit of digestive symptoms?

In this world of never ending advices from nutrition gurus of which foods to avoid, how do you select a diet that is optimal for you, and which doesn’t contain foods that really don’t agree with you?

Leçon # 1: Don’t unnecessarily restrict your diet if you are healthy and have minor digestive symptoms. Eat the universally accepted largely plant based diet which provides lots of fiber, is high in fruits and vegetables, and is low in animal fats, red meat, and sugar. Your gut microbes will thrive, your gut wont be “leaky” and you protect yourself against all kinds of chronic diseases. I call this the default diet.

Leçon # 2: Si vous êtes obèse, essayez une période limitée d'un régime cétogène (en évitant tous les glucides), et lorsque vous avez atteint votre poids cible, revenez sur le régime par défaut.

Leçon # 3: If you have symptoms of IBS which you believe are triggered by food, such as bloating or indigestion go on an elimination diet which helps you to identify the food component(s) that reproducible cause your symptoms. Once you find the offending food item (which can include dairy products, onions, tomatoes or broccoli), stay away from it, or better, reduce its intake, but otherwise stay on the default diet. You can use the app Selectivor to help you keep track of the foods that you tolerate and which you don’t, and share this information with friends and family. In the future, you will be able to identify diets that are custom tailored to your gut microbiome and your genetic make up, using such program as offered by Viome , Ubiome or Jour deux.

BigThink: C'est Fructan, pas Gluten, qui cause des problèmes d'estomac, dit une nouvelle recherche

La Révolution des aliments

La Révolution des aliments

Parmi les nombreux changements spectaculaires liés à la technologie tels que les voitures électriques et l'intelligence artificielle qui se déroulent dans le monde où nous vivons, la révolution alimentaire est presque passée inaperçue. Alors que la majorité des personnes vivant aux Etats-Unis et dans de nombreuses parties du monde continuent à suivre leur régime occidental traditionnel consistant principalement en produits animaux (viande, graisse, lait), en sucre et en amidon, un nombre croissant de habitudes alimentaires traditionnelles et consomment de plus en plus des substituts à base de plantes, comme le lait d'amande et de soja, et, comme décrit dans cet article, les produits de viande cultivés en laboratoire. À long terme, probablement une bonne idée avec des avantages pour la santé de la planète, le bien-être des animaux de ferme, et le plus important pour notre propre santé. Combien de temps cela prendra-t-il pour que cette révolution alimentaire touche tout le monde?

BigThink: La «viande propre» cultivée en laboratoire est presque là. Voulez-vous le manger?

Privation sensorielle pour la relaxation

Privation sensorielle pour la relaxation

Je suis toujours étonné de voir comment les choses sont devenues populaires dans les 60 et 70 comme contre-culture ou croyances du «nouvel âge» comme les aliments biologiques, le végétarisme, l'agriculture durable, la méditation et même l'utilisation de drogues psychédéliques comme la kétamine. médicament miracle pour la dépression réfractaire) sont revenus, cette fois comme des entreprises ordinaires. Une telle modalité est le réservoir de privation sensorielle, initialement popularisé par John Lilly, spécialiste des sciences comportementales excentré et financé par le NIH, à la fin de 70 et au début de 80. Comme décrit dans Cet article, la technique de "thérapie de stimulation environnementale restreinte" a été ressuscitée comme un moyen efficace de détendre complètement le corps et l'esprit, la méditation profonde et même le traitement de la toxicomanie.

J'ai eu la chance de rencontrer John Lilly au début de 80 lors d'un atelier à Ojai et de rester en contact avec lui pendant un an. J'ai passé de longues périodes dans l'un de ces chars chez Lilly à Decker Canyon, Malibu, et je me suis souvent rendu dans un endroit commercial de Beverly Hills pour me détendre après le travail dans un de ces appareils remplis de cercueils. avec de l'eau salée maintenue à la température du corps. Je me souviens d'un épisode où j'étais dans un tel état de relaxation que je ne pouvais pas rentrer chez moi.

À ma grande surprise, j'ai revu l'expérience 2 il y a des années, lorsque j'ai été invité à prendre la parole à l'Institut Lauréat de recherche sur le cerveau à Tulsa, Oklahoma. Les chercheurs, sous la direction du Dr Martin Paulus, effectuent des expériences fascinantes pour tester les effets de l'élimination de toutes les entrées sensorielles du corps au cerveau, à l'exception des signaux provenant des organes internes, y compris l'intestin, information dite intéroceptive. Dans l'état de relaxation profonde qui s'installe après aussi peu que 10 min, le cerveau commence à écouter presque exclusivement ses sentiments intestinaux! Si vous êtes intéressé par cette expérience, essayez-le dans un «centre de flottaison» près de chez vous!